L'U.P. V. sur (presque) tous les fronts !

Publié le

Mercredi 31 janvier, à Châteauneuf de Vernoux, en ce milieu de matinée, il ne fait pas bien chaud. Des voitures s'arrêtent devant la salle polyvalente. Les passagers en descendent et procèdent au rituel des bises... On en compte 18, dont l'un semble le Guide.

Qui sont ces gens encombrés de sacs ? Quelle manifestation ésotérique les réunit ?

 

 Ah ! Oui ! C'est encore l'U. P. V. qui sévit !

 

 

 

 

Pour la troisième fois les adhérents ont sollicité les connaissances de Jean Coudour, herboriste attitré, on peut le dire, de l'association. Il est donc inutile de le présenter.

A 11 heures, l'atelier démarre. De nombreuses explications techniques et concrètes sur les essences, les plantes, etc... sont présentées par le « professeur » qui écrit au tableau. Les bons « élèves » déjà, prennent des notes... Vers 13 heures, l'attention commençant à faiblir, une certaine fébrilité s'emparant des uns et des autres, un cri presque subliminal « J'ai faim moi ! » électrise le groupe. Comme un seul homme, chacun ouvre son mystérieux sac pour en sortir, salades, sandwiches, desserts, fruits etc... et le vin .

Il faut nourrir l'esprit, mais en passant par l'estomac, c'est bien connu...

Un café, deux cafés et au boulot dès 14 heures !

Trois groupes sont constitués pour l'élaboration d'une crème pour le visage, une pour les mains et un dentifrice.

C'est  le moment des formules scientifiques, des choix d'essence, d'eaux florales, de corps gras, des calculs de pourcentage, des hésitations, un vertige !

Ensuite un ballet de culs de poule, casseroles, cuillères,  balances, font leur apparition ; réchauffage au bain-marie pour la fonte des huiles, puis rajouts d'huiles essentielles, eaux florales, et bien d'autres...

Rigueur et discipline, le Maître veille... nous sommes  ses disciples.

C'est de l'alchimie, la transmutation des métaux en or ! Non, mais lorsque chacun voit naître sous ses yeux la crème ou le dentifrice, c'est de l' or...

L'esprit s'est ouvert à d'autres connaissances, alors un grand merci à Monsieur Jean Coudour, toujours très patient. On le reverra bientôt à l'U. P. V., il est question de bourgeons...

Un vif remerciement aussi à Monsieur Allibert, maire de Châteauneuf-de-Vernoux qui nous prête la salle polyvalente gracieusement. Qu'on se le dise !

 C'était le "Module Cosmétique à l'UPV".

P. B.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article