Le stress maladie ou maladresse ? Que faire ?

Publié le

Pour la troisième fois l'U. P. V.  recevait le Docteur Philippe Bérenguer au centre multi-média de Lamastre. 

La conférence portait sur le stress, vaste domaine à explorer. D'ailleurs l'auditoire était attentif, peut-être stressé un peu..., à l'inverse du souriant et décontracté docteur.

Première interrogation du conférencier : « Comment répondre à 80 personnes en deux heures ? » Ça commençait bien... De quoi vous stresser...

Il s'adressa à tous, leur demandant de définir ce qu'ils ressentaient en état de stress, oppression, émotions, problèmes physiques, etc...

Le poisson hors de l'eau stresse, la gazelle, menacée par les prédateurs, stresse car leur vie est en jeu.

Mais nous, notre vie quotidienne n'est pas menacée. Donc ?

On arrive à l'explication du titre de cette conférence, le stress, maladie ou maladresse ?

Le stress n'existe pas dans les sociétés primitives, c'est un problème qui est apparu dans les sociétés industrialisées du monde occidental. Nous l'avons  créé, c'est un fait de culture, une « maladresse ». M Bérenguer a alors cité l'oeuvre de Carl Yung, L'inconscient collectif.

Mais que faire ?

Il y a trois planchers du corps humain à solliciter, le périnée, le diaphragme, les épaules.

  • Pour le périnée, « desserrer les fesses, mais ne pas faire pipi sur le siège », dixit le médecin.
  • Pour le diaphragme, apprendre à respirer.
  • Pour les épaules, se redresser le plus possible en arrière (attention quand même de ne pas tomber !). La posture en arrière est très importante pour s'ouvrir.
    Ce n'est pas fini...
  • Ne pas croiser les jambes
  • Nourrir son cerveau d'informations positives
  • Eviter tout ce qui est négatif
  • Supprimer le café, le thé (saturé en caféine)
    Et... même le chocolat, OUI, le chocolat !Stupéfaction sur les visages ! Hou là ! Un  « stress » s'est abattu sur les innocents spectateurs !

     La conférence a été dense, le conférencier clair, ce n'était pourtant pas aisé.
     Cependant, depuis cette soirée, une question taraude les initiés du stress : le micro fantaisiste a-t-il stressé le Docteur Bérenguer ?
    Nous chargeons notre Président de le lui demander lors de sa prochaine venue, pour une autre conférence (car il y en aura une autre...) !
     
    P. B. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article