"Homéopathie, mythes et réalités scientifiques" (suite)

Publié le

Le Président Alain Jammet accueille le Docteur BERENGUER qui a su braver les intempéries, ce dernier a d’ailleurs précisé avec humour qu’il ne reviendrait à LAMASTRE qu’à la belle saison …

Non figé dans ses certitudes, manifestant l’indispensable ouverture d’esprit et cette petite flamme que l’on appelle la passion,

le Dr BERENGUER a tout d’abord expliqué l’historique de l’homéopathie inventée depuis plus de 2 siècles par Samuel HAHNEMANN        

en précisant ses mécanismes d’action et ses limites.

Il a rappelé qu’actuellement l’homéopathie fait l’objet de polémiques, son efficacité est mise en cause par certains scientifiques qui ne peuvent apporter la preuve matérielle de ses bienfaits et pourtant les résultats existent bel et bien.

Il a mis en lumière le phénomène de saturation. Il a pris en exemple la QUININE qui à doses importantes peut déclencher des symptômes mais peut aussi guérir à faible dose. C’est le principe de l’homéopathie (HOMEOPATHOS) qui signifie « qui déclenche la même maladie ».

Suivant la dissolution utilisée, les effets sont plus ou moins longs dans le temps :

30 CH effets sur 1 mois et plus - 9 CH effets sur 1 semaine environ - 1 CH le moins dilué

Il a parlé du répertoire de KENT (médecin homéopathe UNICISTE) qui a établi un tableau où il a répertorié des dizaines de milliers de symptômes et à chacun il a fait correspondre les substances homéopathiques capables de les faire disparaître.

Il a également mis en évidence le phénomène des mémoires : il n’y a pas de maladies il y a un malade et le bagage qu’il transporte avec lui.

Il a souligné l’importance :

  • des pensées positives, remonter la pente c’est un choix ou se laisser aller
  • du lâcher prise
  • de savoir demander et remercier de l’aide accordée

Il s’est longuement étendu sur les extraordinaires découvertes de MASARU EMOTO sur les cristallisations et la mémoire de l’eau qui remettent à jour la partie subtile vibratoire, ondulatoire et énergétique de la vie, n’oublions pas que le corps humain est composé en grande partie d’eau.

Suivant les musiques, les pensées, les intentions transmises à l’eau on obtient différentes cristallisations :

Une conférence enrichissante qui a tenu ses promesses bien au-delà de nos espérances.

Un très grand merci au Docteur Philippe BERENGUER de nous avoir fait partager une partie de son savoir.

FP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article