Assemblée Générale 2020

Publié le par unipopviv

Assemblée Générale du 9 Septembre 2020

Mercredi dernier, de 10h à 12h, salle Louis Nodon à Vernoux. 39 présents, tous masqués pour cause de mesures anti-covid, 28 absents excusés pour des raisons diverses et variées.

Alain Jammet, président sortant, ouvre la séance en remerciant particulièrement la municipalité de Vernoux représentée à cette réunion par Chantal Giordano, des remerciements sont également adressés à Fabrice Sanchez grâce à qui notre AG peut se tenir dans des conditions tout à fait satisfaisantes.

Le rapport moral et le rapport d’activités sont approuvés à l’unanimité.

Jusqu’au mois de mars 2019 où tout s’est arrêté, l’UPV forte de ses 138 membres et de ses quatorze années d’ancienneté a tracé son chemin sans souci particulier.

3 réunions ont été tenues, 4 conférences proposées (Le retour du loup, La Syrie, La gestion despersonnalités difficiles, Simone Veil, éternelle rebelle), plusieurs séances des divers ateliers organisées (Informatique, phytothérapie ; produits ménagers, une formation des gestes de premiers secours) Mais arrivé le printemps, seul le blog a gardé un petit semblant d’activité permettant de garder le contact entre adhérents.

A propos du blog : il est rappelé qu’il est à la disposition de tous les membres et que ceux-ci ne doivent pas hésiter à s’y exprimer. Françoise Coste-Luc qui en est l’administratrice sera heureuse de faire passer vos articles.

Notre association souffre toujours de ne pas pouvoir disposer d’un local. La réalisation du projet de construction d’une « Maison des associations » à Lamastre résoudra peut-être un jour ce problème. Notre reconnaissance va aux communes de Châteauneuf de Vernoux, de Désaignes, de Lamastre, de Vernoux ainsi qu’à la CAPCA qui, chacune, à des degrés divers nous apporte son  soutien et nous permet, bon an mal an, de faire aboutir nos projets.

Le rapport financier est voté à l’unanimité.Vous voudrez bien prendre connaissance de ce rapport qui est joint à ce compte rendu. Lors de l’AG notre trésorier Didier Rennesson nous a gratifié d’une projection d’un montage vidéo qui méritait à lui seul le déplacement.

Election au Conseil d’administration.Tous les membres de « l’ancien » conseil sont réélus : Yvette Abad, Robert  Allier, Michel Boutin, Patricia Brun, Chantal Giordano, Arlette Gouley, Alain Jammet, Bernard Montérémal, Nicole Mourier, Edith Roche, Françoise Roulet, Didier Rennesson, Marius Valli. Ils sont rejoints par trois « nouveaux » : Françoise  Coste-Luc, Jean-Marc Montoya, Jean-François Carriot.

Le Bureau reste inchangé mais prend de l’âge. Au tournant d’une phrase notre président nous a fait comprendre « que ça ne durera pas comme les impôts » et qu’un jour il va bien falloir penser à renouveler un peu les cadres. C’est évident mais on a le temps…

L’année 2020-2021 avec, évidemment , beaucoup d’interrogations :

  • Des ateliers : phytothérapie, écriture, gestes de premiers secours, produits ménagers, sucré/salé, informatique.
  • Sorties Nature : sortie castanéicole ? randonnée dans les gorges de la Daronne.
  • Sorties Patrimoine: Jardin Pimprenelle à Alboussière, Château de Crussol, Journée à Annonay et ses environs, sur le Plateau Ardéchois.
  • Voyage : en Septembre 2021, balade en Périgord.
  • Conférences : Du boutiquier à la grande distribution(B Reverchon), La lune entre réalités etcroyances(JL Boissel), La permaculture(E Ydais), Le radon(Criirad), Histoire de l’Algérie(JM Montoya), A ladécouverte des 6000 langues du monde( F Rose),Le Brésil( H Dravet),Banalités, biens communs, services publics (M Pillot),Les changements climatiques(W Abboud), Les microbiotes
  • Sujets « en réserve » : Histoire de l’écriture, Les pesticides en question, La collapsologie ou la théoriede l’effondrement,La communication non-violente.

A 12h, la séance était levée. L’année nouvelle était lancée. Une partie des participants rejoignait « LeBistrot de la Gare » pour y partager un repas qui allait s’avérer goûteux et convivial. Chacun tombait le masque.

Les mesures anti covid ne nous ont finalement pas trop perturbés mais on tremble à l’idée de ce qu’aurait été cette AG s’il avait fallu,en plus du nez et de la bouche, mettre les oreilles sous cloches.

BM et AJ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article