Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Université Populaire du Vivarais

 

A Vernoux, le 9 Novembre, dans le cadre du Festival Alimenterre, la projection du documentaire  « Sur le champ ! », de Mickaël ANTOINE, Nicolas BIER et Jean-Simon GERARD a réuni un peu plus de 20 personnes. Ce film donne la parole à des acteurs de terrain, Diamar en Bolivie, Cédric et Céline en Belgique, Mariam au Burkina Faso. Ils nous présentent une alternative au système d’agriculture intensive: une méthode d’agriculture familiale durable qu’ils s’efforcent de développer pour lutter contre le « paradoxe de la faim ». Ils nous montrent que les solutions mises en œuvre sont très similaires sur les différents continents.

Le documentaire a été apprécié par nombre de participants, les images sont belles et le ton toujours positif ; ces paysans obtiennent des résultats concrets et dialoguent de façon simple et convaincante avec les consommateurs locaux. Une discussion s'est ensuite engagée entre les participants et l'animateur de la soirée Jean-François Carriot, adhérent de l'UPV.

En conclusion, il nous a communiqué quelques données relatives aux choix d’alimentation et à l’opposition entre l’agriculture industrielle et l’agro-écologie. Actuellement, 850 à 900 millions de personnes souffrent de la faim.à travers le monde. Cette situation découle plus d’une difficulté d’accès à la nourriture que de la quantité totale disponible qui est mal répartie et gaspillée pour une trop grande part (1/3 de la production totale est jetée).

Notre département, l’Ardèche, a actuellement 24% de sa superficie en culture bio, la première Région en France est PACA avec 32% en bio, mais sur l’ensemble de la France ce pourcentage dépasse à peine 10%. Beaucoup de données sont disponibles sur le centre de ressources du CFSI (Comité Français des Solidarités Internationales).

Les participants ont échangé des connaissances et partagé leur réflexion sur les choix des politiques agricoles mais aussi sur nos attitudes individuelles, en tant que citoyens et consommateurs, face aux questions en lien avec les questions environnementales, sociales et sociétales. Jean-François propose de constituer un groupe  UPV pour participer l’année prochaine aux actions du Festival Alimenterre*

Françoise COSTE-LUC

* www.alimenterre.org

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article